JOHNSON (P. C.)


JOHNSON (P. C.)
JOHNSON (P. C.)

JOHNSON PHILIP CORTELYOU (1906- )

Architecte américain. Après des études à l’université Harvard, Johnson débute comme critique et historien de l’architecture contemporaine. Propagandiste fervent du mouvement rationaliste, il organise en 1932 une exposition sur ce sujet au musée d’Art moderne de New York et collabore avec Henry Russel Hitchcock à l’important ouvrage publié à cette occasion (The International Style: Architecture since 1922 , 1932). Ayant amorcé vers 1940 une reconversion radicale, il retourne à Harvard pour acquérir une formation d’architecte sous la direction de Marcel Breuer. Grand admirateur de Mies van der Rohe, il lui consacre un livre en 1947 et s’avère dès ses premières réalisations comme le plus fidèle des disciples. Au cours de cette phase d’une dizaine d’années, il se fait le paladin d’une architecture d’acier et de verre où l’accent est mis sur la pureté géométrique des volumes, le souci des proportions, les recherches de transparence. De 1949 à 1956, il s’attache à traiter le thème de la maison de verre dont sa propre villa à New Canaan, Connecticut, est la première version. Il collabore avec Mies van der Rohe à la construction du Seagram Building à New York (1956-1958). Dès 1955, un changement apparaît dans son style: influence des courants historicisants (synagogue de Port Chester, New York), évolution vers un néo-classicisme modernisé où reparaissent portiques et colonnades (sanctuaire de New Harmony, Indiana, 1959; musée Sheldon à Lincoln, Nebraska; centre scientifique Kline à Yale, 1962; théâtre de l’État de New York, 1964). Le registre d’emprunts au passé s’élargit et atteste une sensibilité indéniable à l’architecture de la Rome impériale, à celle des églises médiévales ou baroques, mais il trahit parfois un certain maniérisme. La rupture avec l’idéal d’équilibre et de légèreté de Mies van der Rohe est imputable à l’ascendant exercé par Louis Kahn. Elle se traduit par une renonciation à l’emploi exclusif des ossatures métalliques et par l’adoption de structures de béton brut. L’architecture de Johnson n’échappe pas à un éclectisme discutable: Johnson est sans doute l’architecte le plus éclectique du XXe siècle. L’immeuble de l’AT & T sur la Cinquième Avenue à New York, construit en 1986, marque son adhésion au postmodernisme. En 1988, il présente au musée d’Art moderne de New York une exposition sur le déconstructivisme en architecture qui aura un grand retentissement dans les écoles et les revues d’architecture aux États-Unis. Déconstructivisme: mot formé par la juxtaposition du terme «déconstruction», notion philosophique forgée par Jacques Derrida, et du terme «constructivisme», mouvement de l’avant-garde russe au début des années 1920.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Johnson — bezeichnet: Johnson (Familienname), siehe dort Namensträger und Etymologie Johnson ist der Name folgender Unternehmen Howard Johnson s, US amerikanische Hotelkette Johnson Johnson, US amerikanischer Kosmetikahersteller und Pharmakonzern Johnson… …   Deutsch Wikipedia

  • Johnson — Johnson, Andrew Johnson, Eyvind Johnson, Lyndon Baines Johnson, Philip Johnson, Samuel * * * (as used in expressions) . Marguerite Johnson Bunche, Ralph (Johnson) Field, Stephen J(ohnson) Heade, Martin Johnson Johnson …   Enciclopedia Universal

  • Johnson —   [ dʒɔnsn],    1) Andrew, 17. Präsident der USA (1865 69), * Raleigh (North C.) 29. 12. 1808, ✝ Carter Station (Tennessee) 31. 7. 1875; Schneider, war 1843 53 Kongressabgeordneter, 1853 57 Gouverneur von Tennessee. 1861 stand er als einziger… …   Universal-Lexikon

  • Johnson — Johnson, AR U.S. city in Arkansas Population (2000): 2319 Housing Units (2000): 990 Land area (2000): 3.087187 sq. miles (7.995777 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 3.087187 sq. miles (7.995777 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Johnson — hace referencia a: Brian Johnson, Vocalista del grupo Australiano AC/DC; Alexz Johnson, actriz y cantante canadiense; Andrew Johnson, 17º presidente de EE.UU; Eric Johnson, músico estadounidense; Holly Johnson, cantante británico (Frankie Goes to …   Wikipedia Español

  • JOHNSON (L. B.) — JOHNSON LYNDON BAINES (1908 1973) Né au Texas dans une famille pauvre, Lyndon Johnson participe de la mythologie américaine du président né dans une cabane de rondins. Cette pauvreté n’est cependant pas le comble de la déchéance, puisque son père …   Encyclopédie Universelle

  • JOHNSON (S.) — Bien qu’il n’ait laissé en aucun genre une œuvre de premier plan, l’écrivain anglais Samuel Johnson, communément appelé le Dr Johnson, domine son siècle de sa réputation et de son autorité. Il a donné son nom à l’époque littéraire comprise entre… …   Encyclopédie Universelle

  • JOHNSON (E. O. V.) — JOHNSON EYVIND OLOF VERNER (1900 1976) Le romancier suédois Eyvind Johnson représentait l’une des tendances littéraires les plus originales qu’ait connues la Suède en ce XXe siècle; c’est d’ailleurs à ce titre que, conjointement avec son… …   Encyclopédie Universelle

  • JOHNSON (U.) — JOHNSON UWE (1934 1984) D’origine poméranienne, Uwe Johnson a fait ses études de germanistique à Rostock et à Leipzig, avant de s’établir en 1959 en République fédérale. Il a donc vécu de manière directe le problème de la séparation des deux… …   Encyclopédie Universelle

  • Johnson — (Andrew) (1808 1875) homme politique américain. élu vice président (républicain) des États Unis en 1864, il succéda à Lincoln, assassiné en 1865. Johnson (Benjamin, dit Ben) (né en 1961) athlète canadien d origine jamaïquaine. Champion du monde… …   Encyclopédie Universelle